Master Robot

Intégration des technologies dans l’enseignement

Dans le raz-de-marée actuel au niveau des intelligences artificielles, il n’est pas un jour où des nouveautés agitent la toile. Si chatGPT occupe beaucoup les esprits, d’autres ressources existent avec leurs spécificités propres.

Aujourd’hui, j’ai découvert Perplexity IA (source en fin d’article). Eh non, ce n’est pas une nouvelle sonde de la Nasa : il s’agit bien d’une intelligence artificielle. Le site est en anglais, mais vous pouvez, tout comme chatGPT, lui parler en français. Perplexity ne propose pas de mode de conversation : sa réponse est unique. On peut évidemment reformuler sa question si la proposition de « l’intelligence » n’est pas satisfaisante.

Perplexity se distingue dans sa réponse en deux parties :

  • D’une part, la réponse rédigée par la machine ;
  • D’autre part, des références liées à la réponse, comme des notes de bas de page

Je ne suis pas certain, mais je pense qu’à l’inverse de chatGPT, cette IA est connectée à internet afin de fournir des références actualisées.

L’onglet est discret, mais au-dessus de la zone de réponse, il vous est possible d’accéder à une réponse plus complète. La réponse de départ est la réponse la plus concise.

En tant qu’enseignant, j’y vois deux points d’intérêts principaux.

D’abord, cet outil peut aider l’enseignant à rédiger des synthèses sur certaines notions. Je mets en garde toutefois : les réponses des IA ne sont pas fiables à 100 %. Il arrive fréquemment que des erreurs, parfois énormes, se glissent dans les réponses. Toutefois, c’est un bon point d’appui pour l’enseignant à condition d’exploiter la réponse de façon réfléchie et non pas réaliser des copies à l’identique. Les références liées au contenu représentent une ressource non négligeable pour l’enseignant. De plus, j’aime avoir des contradicteurs quand je construis une activité. Si une IA n’a pas le potentiel de contredire, elle peut, par contre, ouvrir le champ de recherche en proposant des explications ou ressources auxquelles l’enseignant n’aurait pas pensé.

Ensuite, la machine peut servir de support à une activité qui cible des compétences de rédaction chez les élèves. Il serait, par exemple, intéressant de lui soumettre des questions et d’observer sa façon de répondre et de référencer son texte. Une fois encore, le rôle de l’enseignant est primordial pour relativiser les réponses et surtout inciter les élèves à réfléchir plus loin.

Lorsque j’ai testé Perplexity, j’ai donc formulé mes questions en français en lui précisant que la réponse était destinée à des enfants. Je ne pense pas que l’IA a adapté son niveau de langage pour un élève de 10 ans, mais par contre, les liens proposés dans les notes de bas de page étaient adaptés à des élèves.

Source : lien


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire