Traqueur d’activité

Le temps de lecture estimé pour cet article est de 2 minutes

Une question ou un complément d’information pour les auteurs ?
Rendez-vous sur cette page.
Vous pouvez également nous envoyer vos contributions ici.

Table des matières

Ajoutez un titre pour commencer la génération de la table des matières

Accepter le rôle de référent numérique au sein d’une école, c’est accepter un nombre impressionnant de tâches annexes à son rôle de titulaire de classe. Rares sont les référents numériques qui ont la chance de remplir cette fonction à temps plein. Pour ma part, je suis titulaire et classe et référent numérique. J’ai la chance d’avoir 4 périodes destinées à cette tâche, mais je la réserve en priorité à l’organisation d’activités numériques pour les élèves. En parallèle m’incombent plusieurs tâches qui sont autant énergivores que voraces en temps. Je ne vais pas dresser une liste exhaustive (je le ferai un jour), mais voici quelques exemples :

  • Installation de nouveaux matériels
  • Maintenance du matériel existant
  • Concertations pour former les enseignants
  • Concertations pour la préparation de projets
  • Création de comptes utilisateurs pour les enseignants, les parents et enfants

J’ai le tournis. J’arrête là.

Lorsque j’ai débuté ma tâche officiellement, j’ai voulu prendre note des différentes actions menées. J’ai alors créé un document sous forme de feuille de calcul afin de noter l’ensemble de mes interventions. Je me suis vite rendu compte que ce travail administratif alourdissait énormément mes tâches et m’empêchait de faire d’autres choses.

Je suis resté dans cette zone d’incertitude en laissant de côté cette prise de note fastidieuse et contreproductive.

J’ai découvert hier un outil qui résout mon problème et je prends donc le temps de vous en faire part. Cela aidera peut-être des enseignants dans certaines de leurs tâches (référents numériques ou pas).

Cet outil s’appelle Toggl Track. Je vous le dis d’emblée, son défaut est d’être en anglais. C’est un anglais simple, il n’y a donc pas vraiment de problème pour la compréhension. En plus, cet outil n’est pas destiné aux élèves, mais bien aux enseignants.

Sa force est d’être disponible pour tous les appareils : téléphone, ordinateur, etc. Voici les liens :

Le principe est simple : vous lancez le tracking depuis l’appareil que vous utilisez. Cela lance un minuteur qui mesurera le temps que vous passez à exécuter votre tâche. Le lancement du minuteur associe automatiquement la date et l’heure de début de votre activité.

Avant, pendant ou après, vous pouvez ajouter le titre de votre tâche et l’associé à un projet : de cette façon, vos tâches sont classées en fonction du projet sur lequel vous travaillez.

Ces données sont stockées dans le cloud grâce à la création d’un compte. Vous pouvez donc facilement changer d’appareil en retrouvant l’ensemble de vos tâches.

Enfin, Toggl Task vous permet ensuite d’analyser votre travail :

  • Il affiche le temps que vous consacré à réaliser vos tâches
  • Analyse votre travail sur un laps de temps que vous définissez.

C’est vraiment un outil puissant qui permet à la fois d’analyser sa façon de travailler, mais aussi de conserver les traces de ce que vous faites.

Comme la plupart de ces outils, Toggl propose différentes formes d’abonnement. Pour ma part, la version gratuite est amplement suffisante.

Évidemment, on peut s’interroger sur l’utilisation de nos données personnelles. J’y ai évidemment pensé : je n’ai pas de souci concernant l’utilisation de ces données parce que cela n’a finalement de l’intérêt que pour moi.

Le contenu est mis à disposition librement. Il peut être partagé avec mention de l’auteur et du site.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :