Au préalable, il est intéressant de comprendre ce qu’est un GIF. Le format GIF permet de stocker plusieurs images dans un seul fichier et de les afficher en succession. Il est donc possible de stocker des diaporamas et des animations dans un fichier GIF. Au début des années 2000, ces images étaient utilisées à l’excès pour décorer les sites internet. Peu attrayantes, les images GIF donnaient un aspect plus dynamique aux pages. Ce n’était cependant pas d’un gout toujours heureux et cela rendait parfois la lecture fastidieuse. Les images GIF sont donc devenues plus discrètes. Elles sont redevenues très à la mode avec l’émergence des réseaux et des messageries instantanées principalement parce que ces images ajoutent une dynamique intéressante dans les conversations.

Avez-vous déjà pensé que ces petites images animées pouvaient avoir un réel intérêt pédagogique ? Je vais tenter de vous décrire cela :

ScreenToGif est un enregistreur d’écran, de webcam et de tableau blanc avec un éditeur intégré. Grâce à lui, vos enregistrements se transformeront facilement en images animées (GIF). Le logiciel est gratuit. Traduit en plusieurs langues. Le logiciel a été créé par Nicke Manarin, un développeur brésilien de 28 ans.

S’il existe des solutions téléchargeables, celle-ci est de loin ma préférée. L’outil est complet et clair : complètement traduit en français. Léger et sûr, le logiciel vous permettra de réaliser vos animations en quelques clics avec une efficacité redoutable.

Avant d’aller plus loin, je fais une parenthèse pour signaler qu’un autre logiciel vous permettra de faire la même chose sous Linux. C’est un abonné qui m’a soumis le tuyau. Il s’agit du logiciel Peek. Vous trouverez une présentation de ce logiciel en français ici.

En quelques mois, je constate que l’utilisation des vidéos est en pleine expansion dans le monde de l’enseignement. La crise sanitaire a poussé les enseignants à se tourner vers ce type de support. Dans l’enseignement primaire, c’est très utile, car tous les enfants ne sont pas encore au point au niveau de la lecture. De plus, avec une vidéo, on peut efficacement montrer des manipulations à reproduire sur un ordinateur. Je suis moi-même utilisateur assidu de ce moyen de communication.

Toutefois, si nous pliions à l’époque sous la contrainte de l’urgence sanitaire, j’ai toujours gardé en tête qu’une autre urgence étouffait dans un coin ; l’urgence climatique. Le stockage des données est devenu surdimensionné ces derniers temps. Il nous semble naturel de stocker des fichiers volumineux, tant leur accès a été facilité par les services de stockage en ligne et les services de streaming vidéo. Je ne fais la leçon à personne, je le disais plus haut, je suis moi-même consommateur. Cette diatribe n’était pas obligatoire pour vous présenter l’outil ci-dessous : il se suffit à lui-même. Je trouvais cependant intéressant de mettre cet aspect des choses en lumière également. Maintenant, le problème est plus vaste que cela. On peut faire une analogie avec l’usage des voitures : pendant longtemps, le message a été de dire que la voiture était polluante de par les émissions de gaz émises. Il est de notoriété publique à présent que la pollution produite par les voitures est bien pire que cela. Les microparticules produites par la dégradation des pneus, la pollution générée par les disques de frein sont alarmantes également. Si le poids des vidéos pèse dans la balance écologique, ce n’est pas le seul facteur qui génère de la pollution : la bande passante consommée pour chaque visionnage induit une pollution à donner le vertige.

Face à ces constats, l’utilisation du format de fichier GIF est une bonne alternative à la vidéo. Beaucoup plus légère, l’utilisation de ce type de fichier permet de faire aussi un geste pour la planète : parce que son poids de stockage est limité et qu’il consomme peu de bande passante. Voici une liste non exhaustive des atouts :

  • Les GIF sont donc légers : peu gourmands en stockage et en bande passante.
  • Les GIF fonctionneront sur tous les appareils
  • On peut afficher des GIF sans passer par un service de streaming vidéo : on reste donc maitre de ses données
  • La création de GIF oblige à une certaine rigueur dans la présentation de l’information : aller à l’essentiel

Si l’utilisation de GIF peut être très utile à l’enseignant afin d’illustrer ses cours en ligne, je trouve également intéressant d’utiliser l’outil avec les élèves. Par exemple, des élèves peuvent montrer, à l’aide d’une webcam, comment tracer une droite perpendiculaire en utilisant l’équerre. Le fait que ce soit une image leur permettra de partager la réalisation très simplement avec toute classe. On peut également aller vers des projets plus plaisants. Les élèves peuvent par exemple se présenter ou utiliser un GIF lors de la création d’un escape game, par exemple.

L’installation du logiciel se fait très simplement. Après avoir téléchargé le logiciel (lien en bas de l’article), il vous invite à sélectionner le mode d’installation. Je vous conseille de cocher l’ensemble des items afin de pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités. Tout cela reste totalement gratuit.

Une fois le logiciel installé, la présentation ne vous déconcertera pas. Elle se calque sur l’usage courant dans le domaine. Vous pourrez constater que ScreenToGif vous permet de créer votre contenu à partir de différentes sources :

  • L’enregistrement de votre écran
  • L’utilisation d’une webcam
  • Un tableau blanc

Lorsque vous ferez une capture d’écran, vous pourrez définir facilement la zone que vous souhaitez capturer. En bas de l’outil, différentes options vous seront proposées. Les néophytes pourront se sentir à l’aise de laisser les paramètres de base complètement fonctionnels. Les clics sont surlignés par un disque jaune fluo. Cela peut être paramétrable dans les options.

Pour finir, je vous propose d’écouter le podcast de « Rendez-vous en terre digitale » qui m’a permis de découvrir cet outil :


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire