Réaliser une chanson sur un air connu

Je vous partage ici une activité réalisée avec une classe de première primaire. Il est évident que l’âge avançant, il est possible d’aller plus loin dans les compétences travaillées. Une fois n’est pas coutume, cette activité donne du sens aux apprentissages grâce à la plus-value TICE.

Résumé

Objectif(s)

  • Modifier les paroles d’une chanson connue en fonction d’un thème
  • Prendre des photos pour illustrer les paroles
  • Dactylographier les paroles
  • Enregistrer la chanson.

Discipline visée

  • Français, parler ou écrire : orienter sa parole en fonction de la situation de communication
  • Assurer la cohérence du message
  • Bonne base pour faire du FLA ou du FLE.

Âge cible

Cycle 5-8 ou supérieur

Matériel

  • Un baffle
  • Un appareil photo ou une tablette
  • Une tablette pour enregistrer l’audio ou un enregistreur MP3.

Logiciel / application

  • Pour les enregistrements audio, il existe bon nombre d’applications Android ou Iphone qui fonctionnent très bien pour la plupart.
  • Pour le montage des sons, l’application gratuit et libre Audacity est très performante.

Plus-value TICE

Les tablettes permettent aux enfants de prendre part activement à l’élaboration du contenu : il est très simple de lancer un enregistrement ou de prendre une photo. Les applications permettent de faire rapidement des montages, de se réécouter en directn, etc. Enfin, les TIC apportent la partie la plus importante de l’activité : le sens. Le partage du produit fini rend le processus de communication complet.

Je place cette activité sur le niveau « Modification» de l’échelle SAMR.

Descriptif de l’activité

Je vous présente ici la façon dont nous avons construit l’activité en fonction de notre organisation, des élèves, etc. Je vous encourage à vous approprier l’idée pour qu’elle soit complètement adaptée aux besoins de tous les intervenants.

Avant de se lancer dans l’activité, il est essentiel d’avoir pris le temps de s’approprier l’application : je vous invite à créer votre propre animation pour vivre l’activité en tant qu’apprenant.

L’activité nécessite l’organisation de différentes séquences. Certaines sont essentielles pour atteindre les objectifs fixés. Au démarrage de l’activité, il est important que les élèves connaissent l’objectif final du projet.

Détails de l’activité

Pour le projet que je présente ici, nous souhaitions allier trois tâches :

  • L’invention de nouvelles paroles
  • La prise de photo
  • L’enregistrement audio

Le produit fini serait une vidéo faisant défiler les photographies, les phrases dactylographiées pendant l’écoute de l’enregistrement.

Comme nous avons développé cette activité avec une classe de première primaires, nous n’avons pas prévu de séquence pour le montage de tous ces éléments avec les élèves. Cette partie est toutefois envisageable avec des élèves plus grands, en sixième par exemple.

Choix et appropriation de la chanson

Comme indiqué dans le titre, il n’est pas question ici de créer une chanson, mais d’en utiliser une existante en modifiant les paroles.

Il est donc important que la chanson ait du sens pour la classe ou tout au moins soit agréable pour les élèves.

Notre école fonctionne avec un rituel quotidien : avant d’aller en classe, nous restons dans la cour et chantons tous une chanson. Cette chanson est définie selon des thèmes ou des activités scolaires. La même chanson est chantée pendant deux semaines.

Pour l’exemple que je présente ici, nous avions jeté notre dévolu sur la chanson « La ballade des gens heureux ». La classe de première primaire avec laquelle le projet se faisait semblait avoir des facilités à chanter cette chanson : le rythme est simple et entrainant.

Avant de commencer la modification de la chanson, il est important que les enfants maitrisent bien la chanson de départ : il n’est pas nécessaire de la connaitre par cœur, mais de comprendre la logique rythmique et la logique de sens.

Essentiels à dégager :

  • Le choix de la chanson n’est pas anodin : il peut influer sur l’acquisition des compétences ciblées.
  • Une chanson avec un vocabulaire accessible et une mélodie facile à retenir.
  • Trouver une chanson dont le texte contient une répétition dans la structure des phrases.

Reportage photo

Dispositif enseignant

  • Prévoir une solution simple pour récupérer les photographies prises :
    • Le dispositif en place chez nous est une liaison des tablettes à un service de cloud (Google Drive, Dropbox, OneDrive, etc.)
    • S’envoyer les photos par mail, mais cela nécessite une compression des photo pour un envoi de nombreux fichiers.
  • L’utilisation d’un appareil photo permet d’utiliser facilement la carte mémoire de celui-ci pour un transfert sur l’ordinateur.

Dispositif enfant

  • Des tablettes ou appareils photo
  • Prévoir une bonne protection pour les appareils.

Pour rester dans le thème de la chanson, nous avons décidé de faire des photos de l’école. Nous avons fait le lien entre la ballade (chanson) et la balade (promenade).

Cette étape est relativement simple. Toutefois, il est important de faire verbaliser les enfants :

  • Qu’allons-nous prendre en photo ?
  • Qu’est-il important de faire apparaitre sur la photo ?
  • Pourquoi as-tu envie de photographier ce lieu ?

Au-delà de l’apprentissage du français, ce thème permet aussi de travailler la confiance en soi et en son environnement. Une promenade dans l’école avec ses camarades et son enseignant n’est finalement pas un temps que l’on prend forcément. Pour des élèves de première primaire, cela peut apporter une réelle plus-value au niveau du bienêtre.

Le fait d’utiliser un système de cloud permet de placer les photos au même endroit rapidement et de pouvoir les observer en classe facilement.

Cette phase de photographie peut être beaucoup plus poussée selon le temps dont on dispose. On pourrait par exemple faire promener une mascotte à travers les photos, placer des élèves sur la photo de façon humoristique, etc.

Invention des paroles

Je ne vais pas m’étendre beaucoup sur cette séquence, car elle s’éloigne un peu de l’aspect numérique des choses. Cela n’en demeure pas moins une étape essentielle. En effet, elle mettra en pratique toutes les compétences ciblées au niveau du français.

Chaque enseignant s’appropriera cette étape en fonction de sa classe et en fixant des objectifs adaptés.

Chez les petits qui n’ont pas encore appris à écrire, nous serons plutôt dans la dictée à l’adulte. On peut, par exemple, demander aux élèves d’évoquer ce qu’ils aiment dans le lieu qui a été photographié. Ensuite, de formuler oralement une phrase qui reprend l’élément qui est retenu comme pertinent dans la chanson. C’est l’adulte qui écrira la phrase.

Chez les plus grands, cette phase d’écriture peut être évidemment beaucoup plus poussée. D’autres auront la capacité d’écrire certains mots, mais pas tous.

Entrainement

Voilà une phase que j’aurais tendance à déléguer étant donné ma capacité à chanter. Chaque élève sera amené à chanter ou prononcer une phrase qui fera partie de l’ensemble. Il est intéressant d’utiliser l’enregistrement éventuellement pour permettre à l’école de s’autoévaluer. Lui faire réécouter sa phrase peut être très intéressant. Ce qui est certain, c’est que cette étape et la suivante doivent se faire un cadre de totale confiance : chacun sera amené à réaliser ce qu’il se sent prêt à faire.

Enregistrement

Le projet nécessaire peu de matériel :

  • Un lieu calme
  • Une tablette, téléphone ou enregistreur MP3.
  • De la patience et de l’écoute (dans le sens empathique des choses).

Personnellement, je ne procèderais pas à l’enregistrement avec la classe entière. Prendre les enfants un à un ou par petits groupes est beaucoup plus adapté à la situation. Pour notre projet, nous avons formé des binômes : cela leur donnait sans doute une confiance supplémentaire face au défi.

Montage

L’application Audacity est très efficace pour un tel montage audio.

Cette étape n’est pas accessible avec des enfants de première. Il est possible de déléguer ce travail à une classe plus grande : des élèves de cinquième ou sixième primaire pourraient le faire. Bien sûr, l’enseignant peut également s’en charger. En termes de temps, c’est assez rapide à faire.

Pour ce qui est du montage vidéo, je conseille d’utiliser :

  • Sur Mac : iMove (qui est gratuit)
  • Sur Windows : VSDC editor qui est gratuit.

Exemples

Avec des premières primaires

Avec des cinquièmes primaires

Ici, la musique a été créée à partir d’un rythme récurrent. Les élèves ont inventé eux-mêmes les paroles dans le but de se présenter. Il n’y avait pas d’ajout visuel pour ce projet.

Licence Creative Commons
Cette page et les fichiers présents sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.