Utiliser les outils numériques pour observer la météo

L’appropriation de son environnement est essentielle pour l’épanouissement des enfants. S’il y a bien un sujet terre à terre et dont les enfants font l’expérience chaque jour, c’est la météo. Je parle ici de la météo au sens large du terme. Il ne s’agit pas simplement de relever la température : les saisons, la nécessité de s’habiller différemment, la modification du paysage en fonction de la période, la durée des journées… D’ailleurs, les projets « météo » sont légion dans les écoles, à l’échelle d’une classe ou d’un établissement entier. Je partage avec vous quelques prolongements possibles sur ce thème en présentant entre autres un projet mis en place avec des enfants de deuxième maternelle et de sixième primaire.

Résultat final

Vous trouverez ci-dessous un descriptif détaillé de l’activité. Je vous propose néanmoins d’accéder à la réalisation finale pour en comprendre la finalité. J’ajoute qu’il est certainement possible d’obtenir un résultat meilleur que celui-ci. Tout dépend du temps dont on dispose pour s’y consacrer.

Vous trouverez d’autres réalisations plus bas, mais je commence par partager avec une animation stop motion réalisée à partir de photos prises par les élèves de deuxième maternelle.

Résumé

Objectif(s)

  • Faire une observation de la météo et de son impact sur son environnement direct.
  • Collationner des données chiffrées et photographiques.

Disciplines

Tout dépendra de l’âge des élèves :

  • Français, parler :
    • Verbalisation des observations
      • construction de phrases spécifiques
      • Acquisition et utilisation du vocabulaire lié
      • Réaliser des bulletins météo (filmés)
  • Éveil scientifique :
    • Contenu lié à la météorologie
    • Lecture de paysages
    • Réaliser des schémas d’observations
  • Traitement de données :
    • calculer une moyenne
    • réaliser, lire des graphiques
  • Art plastique :
    • Utilisation de couleurs en rapport avec les couleurs des saisons

Âge cible

À partir de la deuxième maternelle

Matériel

  • Tablette ou téléphone
  • À défaut d’une tablette, un enregistreur MP3.

Logiciel / application

La plateforme Google Education ou Microsoft sont utiles dans ce projet, car elles permettent un partage facile des données

Plus-value TICE

Les projets météo sont monnaie courante dans les écoles. Les technologies ajoutent des éléments très utiles et permettent d’aller plus loin dans l’utilisation des données : tant pour la prise d’informations que pour la communication.

Je place cette activité sur le niveau « Modification » de l’échelle SAMR.

Descriptif de l’activité

Je vous présente ici la façon dont nous avons construit l’activité en fonction de notre organisation, des élèves, etc. Je vous encourage à vous approprier l’idée pour qu’elle soit complètement adaptée aux besoins de tous les intervenants.

Avant de se lancer dans l’activité, il est essentiel d’avoir pris le temps de s’approprier l’application : je vous invite à créer votre propre animation pour vivre l’activité en tant qu’apprenant.

L’activité nécessite l’organisation de différentes séquences. Certaines sont essentielles pour atteindre les objectifs fixés. Au démarrage de l’activité, il est important que les élèves connaissent l’objectif final du projet.

Relevé des données en maternelles

Comme je l’expliquais plus haut, les relevés peuvent se faire avec des classes de maternelles. Pour cela, j’ai réalisé un formulaire en ligne. Je ne vous donne pas accès à ce formulaire, mais je partage avec vous le contenu un peu plus bas sous forme d’images. Avec les maternelles, c’est l’enseignante qui coche les éléments, mais elle le fait avec sa classe. Elle pose les questions à voix haute et fait s’exprimer les élèves sur leurs observations. En fin de formulaire, des photos peuvent être jointes au formulaire. Les réponses sont récupérées dans un tableur, ce qui permet par la suite de les traiter.

Voici un exemple de verbalisation par une enseignante avec des élèves de deuxième maternelle :

Les photographies sont prises toujours au même endroit. Cela nous permet ensuite de réaliser un rapide montage vidéo qui se fait se succéder les différentes photos. Ce document vidéo pourra faire l’objet d’une séquence d’apprentissage où les enfants pourront, encore une fois, verbaliser leurs observations et faire des déductions par rapport à ces observations. Par la suite, un enregistrement audio des enfants peut être ajouté à la vidéo.

Relevé des données en primaire

S’ajoute à ce formulaire un autre formulaire qui permet aux plus grands (et c’est donc les élèves qui le complètent) d’entrer des données chiffrées.

Ce formulaire est lié à un tableur en ligne qui récolte les données et génère un graphique interactif. Voici un exemple pour le mois d’octobre :

L’ensemble de ces données sont partagées sur le site de l’école et sont donc accessible à toutes les classes et enseignants pour utiliser ces données.

Créer un bulletin météo filmé ou audio

Je n’ai malheureusement pas encore pu tester cette étape, mais elle est tout à fait réalisable. D’ailleurs j’ai réalisé avec mes élèves un journal parlé, que je décrirai bientôt sur ce site.

S’il est possible d’utiliser une caméra, on peut très bien se servir d’un simple téléphone ou une tablette. Pour préserver l’identité des élèves, il est possible soit de flouter les visages, soit d’utiliser des masques (pourquoi pas en forme de soleil, nuage, etc.).

Le projet est simple à décrire, mais est très riche et intéressant à mettre en place. Attention, l’idée n’est pas de faire des prévisions météo, mais plutôt de faire une analyse du temps sur une semaine par exemple et, pourquoi pas, d’y ajouter un lien avec des messages écologiques.

Je conseille d’observer avec les élèves des bulletins météo de provenances diverses pour les comparer et faire la liste des caractéristiques communes.

Ensuite, la classe pourra planifier le projet :

  • Quel décor mettre en place ?
  • Quel est le matériel nécessaire ?
  • Comment va-t-on distribuer les rôles (caméraman, présentateur, etc.) ?

Un travail est à faire au niveau de l’écriture du texte. D’ailleurs pour s’atteler ce projet, il faudra que la verbalisation des observations se fasse d’abord pendant quelques semaines.

Licence Creative Commons
Cette page et les fichiers présents sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.