Créer une visite guidée filmée de l’école

S’il y a bien une chose importante dans les apprentissages, c’est de partir du vécu des élèves : cela permet de construire des concepts sur des bases solides. Ces concepts font alors immédiatement sens pour les élèves. Nous avons invité les élèves à réaliser un film destiné à présenter l’école. Voilà un sujet particulièrement parlant pour les enfants. À travers cela, de nombreuses disciplines sont abordées. Mais surtout, les enfants affirment leur identité, redécouvrent un lieu qu’ils pensaient connaitre et ouvrent expriment leur vision des choses.

Résultat final

Vous trouverez ci-dessous un descriptif détaillé de l’activité. Je vous propose néanmoins d’accéder à la réalisation finale pour en comprendre la finalité. J’ajoute qu’il est certainement possible d’obtenir un résultat meilleur que celui-ci. Tout dépend du temps dont on dispose pour s’y consacrer.

Résumé

Objectif(s)

  • Réaliser le planning nécessaire à l’élaboration du projet.
  • Rédiger des textes descriptifs en rapport avec chacun des lieux présentés.
  • Faire des enregistrements audios des phrases rédigées
  • Filmer les lieux en tenant compte des textes.
  • Réaliser le montage en associant les images et le son.

Disciplines

  • Français : écrire, parler, écouter

Âge cible

Le projet peut être démarré très tôt selon les attentes des enseignants. Je conseille de prévoir une collaboration de plusieurs classes, de manière à attribuer des tâches différentes selon les âges.

Matériel

  • Pour le son :
    • Un tablette ou un enregistreur MP3
  • Pour l’image, selon les moyens disponibles :
    • Une tablette
    • Un smartphone
    • Un caméra
    • Une Gopro

Nous avons utilisé une GoPro, car elle est adaptée à un usage facile par les élèves : attachée à une perche, il est très facile de filmer. De plus, la GoPro permet des angles de vue très larges et adaptés à des lieux étroits, comme des couloirs par exemple.

Logiciel / application

Pour les montages audios : Audactity

Pour les montages vidéos, je n’ai pas de logiciel gratuit à proposer, excepté iMovie pour Apple. Sinon, n’importe quel logiciel fait l’affaire : ils ont tous à peu près la même structure et les mêmes fonctionnalités.

Un petit tutoriel rapide pour une utilisation basique d’Audacity :

Plus-value TICE

  • Au-delà de toutes les compétences techniques que les élèves vont apprendre à maitriser au fur et à mesure du projet, les élèves vont découvrir les coulisses des documents visuels numériques. Ils vont pouvoir se forger un esprit critique par rapport au contenu qu’ils consomment parce qu’ils en auront compris à la fois les stratégies à mettre en place et l’utilisation des outils de création.

Je place cette activité sur le niveau « Redéfinition » de l’échelle SAMR.

Descriptif de l’activité

Je vous présente ici la façon dont nous avons construit l’activité en fonction de notre organisation, des élèves, etc. Je vous encourage à vous approprier l’idée pour qu’elle soit complètement adaptée aux besoins de tous les intervenants.

Avant de se lancer dans l’activité, il est essentiel d’avoir pris le temps de s’approprier l’application : je vous invite à créer votre propre animation pour vivre l’activité en tant qu’apprenant.

L’activité nécessite l’organisation de différentes séquences. Certaines sont essentielles pour atteindre les objectifs fixés. Au démarrage de l’activité, il est important que les élèves connaissent l’objectif final du projet.

Lancement du projet

Notre école dispose d’un site internet que nous essayons de faire vivre à la même vitesse que l’école. Ce site est un lien important entre tous les acteurs de l’école : enseignants, enfants, parents, etc. Nous souhaitons que les enfants soient acteurs du contenu pour inciter les interactions entre les membres de l’école, mais aussi l’extérieur.

La présentation de l’école nous semblait donc un projet essentiel, ancré à notre quotidien. Ce projet est initié au départ par deux classes de quatrième primaire.

Plannification

Les enfants et enseignants réfléchissent à la planification du projet. Beaucoup d’éléments sont à prendre en compte :

  • Que va-t-on présenter ?
  • Sous quelle forme ?
  • Comment va-t-on le faire ?

Tout cela doit être réfléchi sur base d’un calendrier et dans une logique de distribution des tâches : chaque enfant ou groupe d’enfants aura une tâche à réaliser.

Les textes

Il reviendra aux enseignants d’accompagner les élèves pour la création du contenu : l’écriture des textes doit se faire dans le cadre d’une activité hors numérique en suivant les balises posées au sein de la classe pour ce type d’activité. Il sera d’ailleurs opportun d’aborder les types de textes descriptifs avec une activité de découverte.

Une fois que les textes sont finalisés, les élèves peuvent passer aux enregistrements. Les applications pour les tablettes sont très simples à utiliser et ne nécessitent pas de réel apprentissage d’utilisation. Les enfants sauront très rapidement réaliser leurs enregistrements.

Les enregistrements sont placés sur un cloud pour faciliter le travail collaboratif des élèves et des enseignants.

Les vidéos

Nous avons confié la réalisation des vidéos aux élèves de sixième. Ils ont eu accès au dossier sur le cloud et ont pu écouter les enregistrements réalisés par les élèves de quatrièmes. Nous avons formé des binômes de travail : les élèves ont alors réalisé un plan pour y indiquer le chemin qu’ils prendraient pour filmer le lieu dont ils ont la charge.

Une fois cette étape de la réflexion finalisée, les élèves ont pu réaliser le film en tant que tel. Chaque binôme a pu se rendre librement dans les lieux de tournage. J’ai pris le temps de montrer en classe comment s’utilise la caméra, ce qui n’a pris que quelques secondes. Le tournage n’a posé aucune difficulté. Tous les binômes ont pu réaliser les films sans problème.

Pour la cour de récréation, j’ai conçu un dispositif qui a permis d’avoir une vue un peu différente des lieux : cela me semblait plus adapté à la taille des lieux. J’ai accroché la GoPro sur une voiture télécommandée. Avec mon imprimante 3D, j’ai imprimé un petit support incliné pour optimiser la prise de vue. Ce sont les élèves qui ont piloté le véhicule pour le tournage en fonction du plan qu’ils avaient fait.

Suppléments audios

Les sixièmes ont été invités à réaliser une tâche supplémentaire : ils ont rédigé de petites phrases pour expliquer ce qu’ils aiment dans certains lieux de l’école, ou raconter quelques souvenirs. Les élèves ont fait cela en totale autonomie : les élèves m’ont envoyé un mail avec leurs enregistrements. Certains enregistrements sont ajoutés au film.

Le montage

Ce sont les élèves de sixième qui ont réalisé le montage : à l’aide d’un ordinateur connecté au projecteur. J’ai pris le temps de leur montrer le fonctionnement du programme. Ils se sont ensuite chargé du montage avec ma supervision. Voici les différentes compétences qu’ils ont appris à maitriser :

  • Insérer des vidéos au bon endroit
  • Dissocier l’image du son pour supprimer le son
  • Insérer les enregistrements au bon endroit
  • Ajouter des transitions entre les séquences
  • Fractionner des séquences pour supprimer les parties inutiles
  • Ajouter des titres

On communique !

L’ultime étape du projet, mais certainement la plus importante : le film est publié sur le site de l’école. Le travail trouve alors tout son sens : une continuité est assurée de par les interactions que cela engendre.

Licence Creative Commons
Cette page et les fichiers présents sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.