Utiliser Twitter avec sa classe

Rejoindre notre communauté

Les réseaux sociaux ont pris une place considérable dans notre société. Bien plus que des outils virtuels, ils se sont intégrés (bon an, mal an) dans nos vies. Certains organismes officiels vont même jusqu’à utiliser ces plateformes comme une représentation officielle. Je ne suis pas un aficionado des réseaux sociaux, tant les dérives sont nombreuses et notamment chez les adolescents. Je vous encourage d’ailleurs à aller lire deux autres pages sur ce site :

Toutefois, il me semble essentiel de former les élèves à l’utilisation de ses plateformes. Grâce à cela, ils pourront découvrir les usages positifs et concrets des réseaux, et également s’approprier des réflexes de protections contre tous les dangers cachés dans les recoins obscurs ou non des réseaux sociaux.

Présentation de l’outil

Objectif(s)

Il est parfois difficile de faire naitre la motivation de certains élèves lorsqu’il est question d’expression écrite ou de lecture. J’ai remarqué que l’utilisation d’un compte Twitter est un excellent catalyseur de motivation pour les élèves. De plus, le numérique ajoute encore une fois cette dimension tellement importante dans l’écrit : la communication. Pas de feuilles classées dans une farde, mais la possibilité d’être lu et d’interagir. Bien sûr, l’utilisation d’un réseau social implique l’instauration de limites via la configuration du compte par l’enseignant et des règles claires à respecter (voir plus bas).

Voici quelques apprentissages suscités par l’utilisation d’un compte Twitter avec sa classe :

  • Les élèves découvriront et s’approprieront diverses compétences propres aux réseaux sociaux :
    • Configuration sécurisée d’un compte
    • Utilisation des hashtags
    • Identification d’autres comptes
    • Messagerie privée
  • Eduquer les élèves à un usage constructif, éclairé et bienveillant des réseaux sociaux (source).
  • Quelques apprentissages liés à internet en général :
    • Le droit à l’image
    • Les sources
    • Respect de la vie privée
  • Créer des liens avec des classes extérieures à l’école
  • Rédiger ses idées en respectant le nombre de caractères disponible (produire des écrits courts)
  • Identifier les sources sûres (pour s’abonner à des comptes)

Disciplines

  • Toutes, selon l’usage. Mais le français prend une grande part dans le processus.

Âge cible

Cycle 8-10 ou supérieur

Matériel

  • Ordinateur ou tablette
  • Connexion internet

Logiciel / application

  • J’ai jeté mon dévolu sur Twitter, car il existe de très nombreux comptes d’enseignants et de classes.
  • Twitter me semble plus facile à contrôler pour éviter certaines dérives des réseaux sociaux.
  • L’utilisation des hashtags sur Twitter est très efficace et permet d’agrandir la communauté d’échange, mais aussi de faire des recherches pertinentes.

Plus-value TICE

  • Je place cette activité sur le niveau « Redéfinition » de l’échelle SAMR. En effet, ces interactions ne sont pas possible sans l’usage du numérique. S’il est possible de communiquer par la poste (ce qui est également très riche), le compte Twitter offre des possibilités d’instantanéité, de mémoire et d’interactivité spécifiques.

Exemple : notre compte de classe

Descriptif de l’activité

Etape 0 : configuration

Quelques éléments importants pour la création du compte :

  • Il n’est pas question de créer un compte par élève. Il s’agit du compte de la classe, dont le propriétaire est l’enseignant (pour respecter les règles d’âge minimum et également parce qu’il faut un capitaine dans cette aventure).
  • Le compte n’est pas privé. Cela permet aux parents, s’ils le souhaitent, de suivre le fil d’actualité. De ce fait, il est administré avec rigueur par l’enseignant : il est primordial donc, avant de se lancer, d’avoir une excellente connaissance du fonctionnement de ce réseau.
  • Les parents ont connaissance du compte et peuvent s’y abonner de manière à interagir sur nos tweets.

Etape 1 : trouver d’autres classes

L’idée est assez simpliste au départ : le compte existe et il peut être utilisé à tout moment pour communiquer. Le seul problème, c’est que pour communiquer, il faut être plusieurs ou tout au moins deux. Il est donc nécessaire de trouver des classes qui ont la même démarche. Ce n’est sans doute pas la partie la plus simple.

A l’heure où j’écris ces lignes, il existe un outil qui ressence des classes francophones. Cet outil n’est pas récent et plusieurs liens ne sont plus d’actualité. Toutefois, certains sont encore utiles à utiliser.

J’ai également créé un recueil de comptes que j’ai constitué au fil du temps. Vous pouvez me soumettre dans cet outil des comptes supplémentaires, n’hésitez pas :

Fait avec Padlet

Etape 2 : définir des règles

Avant d’utiliser le compte avec les élèves, il est préférable de définir en amont des balises à respecter afin de garantir que les échanges se passent bien. L’enseignant ne livre pas cette liste de règle au préalable : il est intéressant d’inciter d’abord les élèves à réfléchir aux règles qu’ils se fixent. Voici les règles auxquelles j’ai pensé :

  • Pas de photos ou vidéos présentant le visage des élèves
  • Aucune mention de données personnelles telles que le nom de famille, etc.
  • Les élèves n’accèdent au compte que depuis un appareil de la classe, sous supervision de l’enseignant
  • Toute publication doit être validée par l’enseignant au préalable
  • L’orthographe doit toujours être correcte

Je vous encourage à aller consulter mon article sur la politique de confidentialité dans les écoles.

Etape 3 : trouver des objets d’écriture

Nous voilà à présent face au stress de la page blanche. Voici donc quelques idées très simples et qui engendreront inévitablement des apprentissages, de la transversalité et des interactions.

  • Ecrire une description de sa journée
  • Géométrie : écrire comment tracer une forme pour qu’une autre classe réalise le tracé et le prenne en photo
  • Publier la météo
  • Publier ses réalisations en art
  • Jouer de façon interactive : par exemple au jeu « le compte est bon »
  • Participer à des défis
  • Prendre des photos mystères pour faire deviner ce dont il s’agit
  • Rédiger des énigmes
  • Suivre des comptes qui ciblent des activités pédagogiques : Twictée, Mathador, Maths en vie

Partage d’activités

Je placerai ici, au fur et à mesure, le retour de mes expériences sur Twitter.

Publier un résumé d’une activité

L’idée est très simple : l’élève est invité à rédiger un tweet dans lequel il présente une activité réalisée en classe. Pourquoi passer par Twitter plutôt que par un simple texte écrit sur une feuille ou dactylographié ?

  • Parce que le texte sera lu par d’autres classes qui suivent le compte de notre classe
  • Parce que cela met la démarche de l’élève en valeur
  • Parce que cela peut susciter des échanges ou des réactions
  • Parce que la limitation des 280 caractères est un très intéressante : l’élève doit condenser en peut de mots des informations ciblées et structurées.

J’ai réalisé un document pour cadrer l’activité. Sur ce document figure les règles pour la rédaction du tweet. L’élève écrit d’abord son tweet une première fois et me le soumet ensuite pour la correction. La correction est effectuée à l’aide d’un code de correction qui permet de signaler le type d’erreur à l’élève afin qu’il utilise ses référents pour se corriger. Enfin, il recopie son tweet sur la même feuille, de manière à conserver une trace de l’évolution du tweet.

L’étape de rédaction achevée, l’enfant peut accéder à la tablette et y écrire son tweet. Il ne peut pas cliquer sur le bouton de publication avant de m’avoir soumis son tweet : twitter ne permet pas de modifier une publication, il est donc important de s’assurer que tout est en ordre avant de finaliser l’envoi.

Je partage avec vous le document en question (en version éditable un peu plus bas). La page est en double de manière à pouvoir l’imprimer en recto-verso.

En bonus, voici le code de correction que j’ai adopté :

Auteur
Vincent Backeljau

Contact

Fonctions
Référent numérique
Titulaire, 5e et 6e primaire
Webmaster

www.master-robot.be
www.annonciation.be

Le contenu est mis à disposition librement. Il peut être partagé avec mention de l’auteur et du site.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *