Alphabet corporel

Le temps de lecture estimé pour cet article est de 3 minutes

Une question ou un complément d’information pour les auteurs ?
Rendez-vous sur cette page.
Vous pouvez également nous envoyer vos contributions ici.

L’activité décrite ici a été réalisées avec une classe de troisième maternelle. Toutefois, je pense qu’elle a du sens jusqu’en première primaire, voire deuxième selon les élèves.

Objectif de cette séquence

  • Reproduire chaque lettre de l’alphabet en utilisant son corps.

Cette activité est une suite des activités réalisées autour des prénoms que je vous invite à découvrir sur cette page.

Objectif final

Cette séance est une partie du projet. L’objectif final est que les élèves réalisent des animations en stop motion pour présenter leurs prénoms. La réalisation des animations vous sera présentée une fois finalisée.

Résultat final

Comme les images parlent souvent mieux qu’un long discours, j’aime commencer mes articles par la fin. Je vous présente donc le résultat final de cette séance.

Photos des lettres

Les photos s’affichent dans un ordre aléatoire :

Vidéo

Logiciels / sites utilisés

Disciplines

  • Français, savoir lire
  • Psychomotricité
  • Numérique

Matériel

Un appareil qui permet de prendre des photos. Avec les élèves de troisième maternelle, je privilégie l’utilisation d’un tablette, car cela présente plusieurs avantages :

  • Le grand écran,
  • le bouton déclencheur bien visible,
  • la taille qui permet une prise en main facile pour les plus jeunes.

Plus-value TICE

Sans les outils numériques, cette activité serait difficilement réalisable. Lorsque j’étais en première primaire (il y a une vingtaine d’année), je réalisais le même genre d’activité avec un appareil photo classique : pas d’écran pour visualiser a photo, nécessité de développer les photos et aucune garantie que les photos soient réussies. En plus, le viseur n’était pas pratique pour les élèves.

Le numérique offre donc ici un prolongement intéressant d’activités basées sur la découverte des lettres. Comme souvent, j’attire l’attention que cette activité numérique s’inscrit dans un processus de séances de découvertes non connectées. Avec la séance suivante qui consistera à réaliser l’animation en stop motion, le numérique trouve une place centrale.

Je place cette activité sur le niveau « Redéfinition » de l’échelle SAMR.

Description de l’activité

Je vous présente ici la façon dont nous avons construit l’activité en fonction de notre organisation, des élèves, etc. Je vous encourage à vous approprier l’idée pour qu’elle soit complètement adaptée aux besoins de tous les intervenants.

Avant de mettre en place cette activité, nous avons travaillé en concertation : la titulaire de classe et moi en tant que référent numérique. Je pense qu’il serait également opportun s’ajouter la personne qui s’occupe de la psychomotricité s’il y en a une.

Déroulement

Cette activité est très simple à mettre en place et amusante. Les enfants se prennent très vite au jeu. Ici, nous l’avons réalisée en petits groupes de 2 ou 3, en fonction du nombre d’élèves nécessaires pour former une lettre. Les élèves observent la lettre et nous essayons ensemble de la former. Un élève du groupe est le photographe et ne se place donc pas « sur la lettre ». Une tournante est réalisée de manière à ce que chaque élève puisse avoir le rôle de photographe.

Nous avons fait les photographies en deux étapes :

  • Première étape : j’aide l’élève à cadrer la photo et à appuyer sur le bouton. Certains y arrivent très bien d’autres ont besoin d’aide. Je me tiens donc à côté d’eux. La photo n’est pas optimale, parce que la photo est prise en biais.
  • Deuxième étape : je prends une deuxième fois la photo en tendant mon bras de manière à avoir un surplomb vertical. C’est cette photo qui sera utilisée.

Logistique

Je vous conseille d’utiliser une pièce lumineuse : de manière à avoir une bonne qualité de photo. Les tablettes ou téléphones gèrent mal les prises de vues sombres.

J’ai utilisé de grandes feuilles de papier :

  • D’abord pour que les enfants ne se salissent pas en se couchant sur le sol
  • Ensuite parce que cela permet d’avoir un fond uni et « propre »

Une table nous permettait, au photographe et moi, de nous trouver à une hauteur suffisante pour photographier l’ensemble de la scène.

Aspects techniques

Flouter les photos

Vous trouverez un tutoriel pour flouter les photos avec GIMP ici.

Réaliser un diaporama vidéo

Enlever l’arrière plan des photos

Le contenu est mis à disposition librement. Il peut être partagé avec mention de l’auteur et du site.

Derniers articles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :